No 1 - Mouvement
Automne 2023 ++


  1. Élise Ares Poliquin
  2. Jonathan Stack
  3. Noa Blanche Beschorner
  4. Mariana Chajon
  5. Josephine « Jo » Campbell Lashuk
  6. Gabriel Barbeau
  7. Joss D’Alton
  8. Clémentine Landry
  9. Gia Lamothe
  10. Camille Ares Poliquin
  11. Pablo Antonio Vargas Venegas
  12. Yann Pariot
  13. Dennis Belopolsky


No 2 - Passages
Printemps 2024 ++


      1. Jérémy Gagnon
      2. Ashton Diduck
      3. Romane Pilote
      4. Justine Lacoste
      5. Filémon Brault-Archambeault
      6. Noa Blanche Beschorner
      7. Emma Roufs
      8. Samy Benammar
      9. Mary-Kim Caron
    10. Neltje Green
    11. Jonathan Stack
    12. Jacob Mahfoud
    13. Samuel Terry Pitre
    14. Loup Gauvin-Dufresne
    15. Ribs Beauchamp
    16. Camille Ares Poliquin
    17. Pablo Antonio Vargas Venegas
 






Mark



Noa Blanche Beschorner


Correspondance avec Filémon Brault-Archambeault
 



Bio


Prise entre les deux côtés de l’Atlantique tantôt à Montréal, tantôt à Berlin - Noa Blanche Beschorner travaille à la fois comme cinéaste et artiste visuelle. Séduite par la physicalité des matériaux, elle s’intéresse à la photographie et à la cinématographie analogique. Ses films sont teintés d’une nostalgie qui cherche à commémorer les éléments d’un passé qui ne lui appartient pas - à travers les outils techniques auxquels elle fait appel, mais aussi à travers ses thèmes centraux. Une femme est-allemande verra le Québec à travers une superposition d’images, alors que des vidéos de surveillance deviendront des archives.
Stuck somewhere between the two shores of the Atlantic, sometimes in Montreal, sometimes in Berlin - Noa Blanche Beschorner works both as a filmmaker and a visual artist. Seduced by the physicality of materials, she is interested in analog photography and filmmaking. Her films are tinted with a nostalgia that seeks to commemorate elements of a past that doesn’t belong to her - through the tools she uses but also through the central themes in her work. An East German woman visits Quebec through a superimposition of images, while live video surveillance becomes an archive.